Petit Jardin : Graines et plantes

Le rêve est au rendez-vous et l’esprit se perd en flâneries bucoliques

Par Iris Makoto
Article paru dans le mensuel « Petit jardin » d’avril 2011, la revue jardinage du site graines-et-plantes.com

Interactivité et partage dans une ambiance calme et propice à la méditation: voici ce que ce lieu surprenant propose à ses visiteurs ! L’originalité de ce jardin pas comme les autres, réside dans une approche empirique, mais néanmoins poétique des végétaux en faisant appel aux cinq sens.

Yvoire, le 'Petit Jardin' des Cinq Sens

Ici, on se délecte des sons, des odeurs, des goûts, des textures, de la beauté et de la diversité des plantes dont plus de 1 000 variétés évoluent au gré de la luminosité et des saisons. La volonté de l’équipe : « découverte et respect de la nature », dans un jardin où la biodiversité et l’équilibre écologique sont des notions fermement défendues.

Au cœur du village médiéval d’Yvoire, idéalement situé au bord du Lac Léman entre Genève et Evian, ce jardin privé fut l’un des premiers à ouvrir ses portes au public il y a de cela vingt-cinq ans. Issu de la ténacité et de la patience des propriétaires Anne-Monique et Yves Bouvier d’Yvoire, soutenus par leur équipe de passionnés, le Jardin des Cinq Sens® a été classé « Jardin Remarquable » par le Ministère de la Culture. Ce label, gage de qualité, vient d’ailleurs d’être renouvelé pour cinq ans.

Inspiré du Moyen Age, ce jardin clos, très structuré par des haies de charmilles et des pommiers palissés, se compose d’un labyrinthe végétal sur le thème des cinq sens, mais aussi de plusieurs tableaux de verdures à thème : « La prairie alpine » est un clin d’œil aux montagnes environnantes où règnent de petites plantes robustes comme les gentianes, les edelweiss et autres chardons. Douce transition, le « Sous bois » rassemble une collection de plantes d’ombre et de fougères aux délicates frondes diversement colorées selon les espèces bruissant au gré du vent.

Le cheminement se poursuit en douceur vers le « Tissage », zone permettant d’englober d’un coup d’œil l’ensemble du site. Ici le maillage entre des plantes simples ou plus raffinées symbolise la rencontre entre l’homme et la nature.  La promenade initiatique se prolonge jusqu’au « Cloître« , lieu paisible, qui évoque les jardins traditionnellement présents dans tous les monastères.

Il est composé de plantes à la fois nourrissantes et soignantes issues de la pharmacopée traditionnelle, mais aussi de plantes plus mystérieuses comme la fameuse mandragore si chère aux sorcières. Cette zone est émaillée de fantastiques buissons de rosiers foisonnants de fleurs odorantes aux couleurs pastels donnant vie aux carrés de végétation disposés tout autour d’une charmante fontaine attirant des oiseaux avides de fraîcheur. Le chemin s’enfonce alors sous les arches verdoyantes vers le labyrinthe des cinq sens.

Le rêve est au rendez-vous et l’esprit se perd en flâneries bucoliques en suivant le cheminement bien tracé entre les haies. On accède tout d’abord à un lieu où les légumes et les fruits côtoient les fleurs comestibles : voici le « Jardin du goût ».

Suivra ensuite la découverte des plantes que l’on effleure du bout des doigts afin d’en libérer tous les parfums : pélargonium aux senteurs mentholées, sauges aux effluves d’ananas, ou encore cosmos à la délicieuse odeur de chocolat. D’autres végétaux n’auront nul besoin d’être touchés pour émettre leurs parfums suaves, c’est le cas des lys, jasmins et autres roses qui enchanteront nos narines dans le « Jardin de l’odorat ».

Le chemin repart alors, toujours aussi mystérieux, vers la volière centrale où le chant des oiseaux se mêle au doux murmure de l’eau, ravissant l’ouïe du visiteur. Ici, les pommiers en fleurs offrent un spectacle éclatant faisant oublier la transition naturelle vers le « Jardin du Toucher ».

Là, les douces graminées font face à des plantes aux épines acérées comme Euphorbia Milii ou les plus classiques ronces. Les feuillages y sont aussi à l’honneur présentant des textures parfois rugueuses, collantes ou même duveteuses comme la célèbre « oreille d’ours » qui rencontre toujours un grand succès auprès des enfants.

C’est en beauté que la visite se termine avec le « Jardin de la Vue » tout en nuances de bleu et de pourpre, en camaïeu, reposant et délicat pour un visiteur déjà ébloui par ce lieu de partage enrichissant sur bien des plans.

Article dans la revue Petit Jardin

Graines et Plantes. Avril 2011. Article, page 1.

Graines et Plantes. Avril 2011. Article, page 2.